Imprimer Pdf

Sant-Ervlan verra partir la course Ar Redadeg

Publié le 20.04.2016

Le collectif Redadeg 2016 organise une course de relais en continu à travers toute la Bretagne du 29 avril au 7 mai, au départ du Sillon de Bretagne à Saint-Herblain.

Vendredi 29 avril, rendez-vous est donné au parc de la Savèze au Sillon de Bretagne pour le départ de la course Ar Redadeg. Cette épreuve sportive a pour but de faire connaître les associations œuvrant pour l’enseignement de la langue bretonne. En soutien à cette démarche, la Ville de Saint-Herblain a décidé lors du dernier conseil municipal d’"acheter" 3 km de course.

Prévu à 18h, le départ  sera le prétexte d’une grande soirée festive. Le parc du Sillon de Bretagne accueillera ainsi le char réalisé pour le carnaval de Nantes et verra déambuler la compagnie théâtrale La Obra, le Bagadoù de Loire-Atlantique et celui de Locoal-Mendon. A 19h30, le trio nantais Gouez donnera un concert de rock en breton, avant la prestation du Brieg Guerveno Group. A 22h15 débutera  un fest-noz avec en vedette Startijenn, groupe phare de la scène bretonne.

Les 13 premiers kilomètres de la Redadeg formeront des boucles autour du Sillon de Bretagne. Ils seront courus par des écoles, associations, entreprises, personnalités et élus. "Tout un chacun peut y participer, soit en achetant un ou des kilomètres de la course, soit en accompagnant librement les porteurs du témoin. Plus il y a de monde . Au 13e kilomètre, les coureurs s’élanceront  pour rejoindre Nantes via Orvault. L’organisateur du départ est le Centre culturel breton Yezhoù ha Sevenadur, qui trouve là l’occasion de fêter son arrivée à l'automne 2016 dans le quartier du Sillon de Bretagne, dans l’ancien groupe scolaire de l’Angevinière.

La course en relais Ar Redadeg s’étire au total sur 1 700 kms et traverse les principales villes bretonnes : Nantes, Rennes, Vitré, Dinan, Saint-Brieuc, Lannion, Guingamp, Carhaix, Morlaix, Brest, Douarnenez, Quimper, Lorient et Vannes, avant d’arriver à Locoal-Mendon (56). Lancée en 2008, elle a lieu tous les deux ans. "Festive et populaire, elle traverse la Bretagne, de jour comme de nuit pour symboliser la transmission d’une langue bretonne vivante, créative et dynamique, à travers les générations et les territoires", souligne le collectif organisateur.

Les kilomètres vendus servent à financer des initiatives qui peuvent concerner l’enseignement, les loisirs, les médias, le sport ou la culture, mais favorisent toujours la pratique du breton dans la vie sociale et familiale. En Loire-Atlantique, ce sont les associations Youn ha Solena et KDSK qui voient leurs projets récompensés : la première pour l'ouverture d'une micro-crèche bilingue sur le site de l'Angevinière, la seconde pour développer l'offre numérique d'une partie de son fonds documentaire celtique.

Dans l'actualité