Imprimer Pdf

La médiathèque Charles-Gautier-Hermeland

Construite en 1994, l’équipement culturel est le "bébé" de Charles Gautier, maire de 1989 à 2014.

L’objectif de Charles Gautier a été de rendre la culture accessible au plus grand nombre tout en valorisant le cadre de vie de la commune. La médiathèque Hermeland, fruit du bouillonnement culturel des années 1990, est appelée à devenir la tête de pont du réseau des bibliothèques municipales et associatives avec 80 000 documents.

Véritable parti-pris d’architecture et d’urbanisme, l’équipement municipal aux formes à la fois généreuses et géométriques a aussi pour fonction de fédérer les différents quartiers de la commune. Bâti à l’orée du cours Hermeland, il met en relief les espaces naturels paysagers qui parcourent la ville du nord au sud sur 200 hectares. "Quand je suis arrivé la première fois, il n’y avait que des champs et un chemin rural. Sanctuariser un espace vert de cette importance au cœur de la ville était un acte révolutionnaire", se souvient Gérard Thibault, architecte de la médiathèque.

Le nom Hermeland a été choisi pour montrer que Saint-Herblain n’était pas dénuée d’histoire : il témoigne de la présence et de l’œuvre de ce moine au 7e siècle.

Selon le cahier des charges, le bâtiment devait être positionné perpendiculairement à la route. Le pin parasol n’est devenu l’emblème de la médiathèque que dans un second temps.

Sur le plan de l’aménagement, l’intérieur a été conçu pour aller du bruit vers le silence, un peu comme dans un monastère. La salle de lecture, en forme de demi-lune, a été voulue baignée de lumière par la baie vitrée ouverte sur la prairie. L’orientation nord de la salle de lecture a été choisie pour préserver les livres de la lumière directe du soleil et offrir des conditions de fraîcheur aux lecteurs. L’intérieur, particulièrement soigné avec des teintes naturelles en bois clair et un mobilier design, a été confié à l’agence Tétrarc de Jean-Pierre Macé.

Très vite, la médiathèque a accueilli la bibliothèque théâtrale de renommée nationale et un fonds vidéo danse  en lien avec ONYX-La Carrière. De nombreuses expositions d’arts graphiques ont contribué à sa renommée.

En 2016, le bâtiment a connu neuf mois de fermeture pour travaux d’isolation énergétique, rénovation générale, recomposition des espaces intérieurs avec en particulier l’aménagement d’une ludothèque. A la réouverture, les habitants ont pu découvrir sur sa façade sa nouvelle appellation : médiathèque Charles-Gautier-Hermeland.

En savoir plus

La Bibliothèque


La Bibliothèque favorise l'accès à la connaissance, au jeu et à l'information par l'emprunt ou la consultation de documents et l'organisation d'expositions.