Imprimer Pdf

Groupe Liberté Écologie Fraternité

Décembre 2021

Nous sommes convaincus que la Ville de demain, sera une Ville Nature, et nous remarquons qu’il existe déjà, sur Saint-Herblain, une réalité urbaine nouvelle, liée à la présence de projets associatifs et citoyens dans nos quartiers. Quelques exemples : le Potager de la Gare (Bourg), Le P’TitB Vert, Pollens et Collemboles, la Petite Ferme Urbaine (Bellevue), les jardins familiaux (Sillon, Rabotière, Bois JO, Tillay).

En novembre, au jardin "Pollens et Collemboles", activité du centre socioculturel le GrandB, une rencontre a eu lieu avec un expert du Musée des Sciences Naturelles de Nantes. Il s’avère que ce potager, en jardinage naturel, sans produit phytosanitaire, abrite une flore particulièrement intéressante. Ce potager auquel des fleurs et des petits fruits sont intégrés, est devenu au fil des saisons, un jardin nourricier, qui permet non seulement de cultiver des aliments, mais offre également le couvert aux insectes et aux oiseaux. De quoi nourrir la biodiversité !  Nous en avons conclu, qu’il serait intéressant, d’y faire réaliser un inventaire entomologique, comptage des insectes, en y associant les jardiniers et habitants du quartier.

Cette année, la récolte a été abondante et a permis aux bénévoles du centre socioculturel, de préparer les repas servis aux artistes lors des Hivernales. Ainsi, j’ai pu constater que l’objectif du Plan Alimentaire Territorial, produire une alimentation locale, durable, saine et accessible à tous était du domaine du possible.

Ces jardins, accueillent aussi des activités ouvertes à tous. Stage de permaculture au Potager de la gare organisée par le CSC Espace 126, jardinage pour les enfants au P’TitB Vert organisé par le CSC Grand B et sont devenus des lieux de rencontres intergénérationnelles.

Chaque projet augmente l’autonomie alimentaire, répond à l’attente des citoyens en matière d’alimentation de qualité, devient un élément du bien-être, bien-vivre en Ville et permet également de lutter contre le réchauffement climatique.

Myriam Gandolphe

Contact : myriam.gandolphe@saint-herblain.fr

Octobre 2021

Le Congrès mondial de la nature de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), organisé du 3 au 11 septembre à Marseille, a placé la protection de la Biodiversité au cœur de l’agenda international.

L’ampleur des désordres globaux, l’effondrement climatique, la perte de la biodiversité, ont démontré l’urgence de repenser nos espaces de vie, notamment dans nos villes fortement minéralisées. Rendre la Ville plus humaine, plus belle, en sanctuarisant les espaces naturels est un message porteur d’espoir face au déclin des espèces animales et végétales.

Les solutions pour atténuer le changement climatique, fondées sur la nature, qui visent à protéger, gérer de manière durable ou restaurer des écosystèmes naturels, est l’un de nos axes forts car nous sommes convaincus que la protection du climat et celle de la biodiversité sont intimement liées.

Nous sommes convaincus que les élus locaux ont un rôle majeur à jouer, en soutenant les projets qui ne nuisent pas aux écosystèmes, en investissant massivement pour préserver les trames vertes et bleues, en entretenant les espaces verts de manière écoresponsable, en renforçant la place de l'arbre sur l'espace public, en restaurant les habitats et en développant l’agriculture urbaine.

Nous en sommes persuadés, l’un des principaux objectifs de la Ville Nature, consiste à permettre aux Citoyens de se mobiliser, de s’approprier les espaces verts, de participer au déploiement d’ilots de fraicheur, de développer les initiatives de jardinage sur l’ensemble du territoire et d’être porteur de projets.

Un grand merci aux habitants, associations et entreprises qui ont participé à l’opération "Ma rue en Fleurs" et ont fleuri trottoirs, façades et pieds de mûrs. Nous sommes heureux de constater que vous êtes, de plus en plus nombreux, à accompagner les initiatives respectueuses de l’environnement, à vous impliquer dans des actions de développement durable. Vos démarches participatives, nous sont fort utiles !

Myriam Gandolphe

Contact : myriam.gandolphe@saint-herblain.fr

Août 2021

La coulée verte du Drillet est une zone naturelle dont la qualité devrait être reconnue et qui devrait être préservée dans son intégralité. Cette petite vallée constitue la frontière naturelle entre les communes de Couëron et de Saint-Herblain. La source actuelle du Drillet se situe au lieu-dit Les Bouillons, mais elle était probablement située un peu en amont avant la construction de la grande zone d’activité de St Herblain. Plus bas, son bassin versant inclus une tenue maraîchère, un jardin associatif, puis le Parc de la Paclais (site classé aux monuments historiques). Le vallon s’ouvre ensuite sur les Marais de la Pâtissière, (ZNIEFF zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique) dont la flore et la faune les plus rares dépendent de la qualité de son eau.

La coulée du Drillet fait partie de la trame verte et bleue paysage (Nantes Métropole), elle est en effet un de ces corridors écologiques qu’il est urgent de protéger, voire de restaurer, pour assurer la survie des espèces animales et végétales sauvages. Pour le citadin, elle constitue un « poumon vert » et un îlot de fraîcheur nécessaire en cette période de réchauffement climatique. Mais comme toute zone humide elle est un refuge pour la faune et la flore, donc pour la biodiversité en général.

Le vallon constitue donc un filtre naturel important, ce sont justement les espèces actuellement les plus rares qui dépendent le plus de la qualité de l’eau. Au contraire, une eau enrichie en nutriments par les écoulements de zones d’agriculture intensive ou d’espaces urbanisés favorise les espèces invasives telle que la Jussie.

Le Collectif « Sauvons la coulée verte du Drillet » s’est constitué pour connaître et faire connaître, défendre et faire découvrir cet indispensable écrin de verdure, et mettre en lumière des enjeux sociaux, économiques, écologiques, environnementaux que nous ne pouvons plus nier aujourd’hui à l’heure de la crise climatique et sanitaire que nous vivons.

Myriam Gandolphe

Contact : myriam.gandolphe@saint-herblain.fr

Juin 2021

Nous avons signé une convention avec le Lycée polyvalent Sacré Cœur Nantes. Ce dispositif a permis aux élèves en BAC professionnel, de réaliser un projet intitulé le "chef d’œuvre" qui comptera pour les épreuves. Fin mars, nous avons accueillis vingt élèves au Bois JO, pour leur permettre la plantation de 30 arbres (5 érables champêtres, 5 noisetiers, 5 cornouillers sanguins, 5 pruniers myrobolan, 5 troènes vulgaire et 5 viorne obier). Belle initiative qui entre dans le cadre de l’appel à projet "la forêt s’invite à l’école".

Toujours au Bois JO, dans le cadre de la maintenance courante, quelques interventions sont programmées d’ici la fin juin : des élagages sur 43 arbres et 7 abattages d’arbres. Ces derniers s’avèrent morts et dangereux, une partie d’entre eux forment des embâcles sur le ruisseau.

Des travaux de rénovation classiques vont avoir lieu au Square des Villes Jumelles, qui ne remettent pas en cause les usages. Sont prévus une réfection des allées au début juin, le rajout de massifs pour accompagner les cheminements et marquer les entrées. Une mise en valeur paysagère avec une nouvelle palette végétale, plus harmonieuse et cohérente dont la plantation est prévue à l’Automne 2021, ainsi qu’une nouvelle signalétique aux entrées.

Je tenais à remercier les usagers ayant répondu au questionnaire de la plateforme participative numérique, au sujet du programme d’embellissement et rénovation du Parc de la Carrière. Vos avis et idées vont me permettre de mieux affiner notre diagnostic et adapter les réaménagements au plus près de vos usages et envies.

Dans le cadre d’un programme de maintenance renforcée des parcs, celui de La Gournerie (60 hectares), fera également l’objet d’un projet d’embellissement. Nous utiliserons tous les moyens à notre disposition pour affiner le diagnostic et nourrir nos réflexions de façon participative.

Je vous souhaite, Chers Herblinoises et Herblinois, un bel été, à la découverte de nos coins Nature et du Cours Hermeland !

Myriam Gandolphe

Contact : myriam.gandolphe@saint-herblain.fr

Avril 2021

Pour répondre au défi du changement climatique, nous avons la volonté de préserver notre forêt de la Gournerie, véritable poumon vert accessible au public, réservoir de biodiversités, site d’exception.

La Gournerie fait partie du projet de forêts urbaines développé par Nantes Métropole depuis 2006. C’est un espace de nature offrant une diversité d’espèces, des arbres remarquables, un verger conservatoire. Cette forêt répond à une demande sociale de loisirs (La maison du temps libre), de promenade, de pêche. On y trouve des espaces témoins d’une histoire (Le Château). Des espaces de création en lien avec l’imaginaire des enfants (classes vertes, centre aéré, potager), le Lycée Jules Rieffel.

Pour structurer le projet sur le long terme, nous avons voté le renouvèlement de la convention de partenariat tripartie avec l’EPLEFPA Nantes Terre Atlantique et la Métropole qui définit le rôle de chaque partenaire en terme de gestion quotidienne.

A ce plan s’ajoute, le plan guide intitulé « L’arbre et les forêts de demain » validé en juin 2019 en Conseil Métropolitain. Permettre la préservation d’espaces naturels, protéger la biodiversité, piéger le CO2, offrir des habitats pour la faune et la flore, constituer une ceinture verte autour de l’agglomération, offrir des espaces de nature et de ressourcement pour les habitants et atténuer les effets du changement climatique.

Cette nouvelle convention nous permet de développer la canopée, mailler des corridors écologiques et bénéficier de l’expertise des experts de l’Office National des forêts et des scientifiques du GIEC. Ils nous ont aidé pour le projet de rénovation de la Châtaigneraie, dont plusieurs arbres souffraient de la maladie de l’encre. A ce titre nous avons replanté des essences plus adaptées à la nature du sol, des chênes sessibles, cormiers aux fruits ressemblant à de petites poires, sorbiers des oiseleurs qui feront le bonheur des oiseaux et abeilles, grâce à leurs baies rouges et leurs floraisons printanières.

Myriam Gandolphe

Contact : myriam.gandolphe@saint-herblain.fr

Février 2021

Depuis 2011, le processus de création d’un Parc Naturel Régional Estuaire de la Loire - Lac de Grand Lieu se poursuit. En 2017, l’association ESTUARIUM a été missionnée par le Conseil Régional des Pays de la Loire pour recueillir l’avis de l’ensemble des communes et intercommunalités concernées par ce projet. Le groupe de réflexion, composé d’une trentaine d’élus locaux, auquel la ville de Saint-Herblain participe, est également soutenu par les associations Sud Loire Avenir et Territoires 44.

Le périmètre d’étude, 1.262,43 km2 de superficie, regroupe 41 communes, 7 intercommunalités, 3 délégations départementales, 2 Scot, 3 villes-Portes (Nantes, Saint-Nazaire, Pornic) et forme un territoire complexe caractérisé à la fois par des espaces naturels riches en biodiversité, des espaces habités et la présence d’activités économiques et industrielles importantes (aéronautique, construction navale, agricole, pharmaceutique)

Ces trois années d’observation de terrain et d’échanges, nous amènent à la conclusion que ce territoire doit être labellisé territoire d’exception, et doit bénéficier d’une place privilégiée dans les destinations touristiques et économiques.

Nous sommes persuadés que la création de ce parc, nous permettrait de promouvoir nos richesses patrimoniales culturelles et naturelles, de favoriser le tourisme durable aujourd’hui sous exploité, de maintenir la création d’emploi dans des filières valorisant les ressources locales et nous permettre de préserver cette zone humide, halte de migration essentielle pour l’avifaune, zone à la biodiversité remarquable mais fragilisée par le changement climatique.

Ce projet nous permettrait, à l’échelle du Territoire, de poursuivre des objectifs de protection de l'environnement et de développement économique et social durable, dans un système multi-acteurs. Partant, nous demandons au Conseil Régional des Pays de la Loire, d’inscrire la création de ce Parc Naturel Régional, dans son programme politique 2021/2027.

Myriam Gandolphe

Contact : myriam.gandolphe@saint-herblain.fr