Partager avec

Débat Place publique :
Dialogue citoyen - Petite enfance, enfance et jeunesse

En débat : « Bonnet d’âne pour l’éducation bienveillante ? »

Publié le | Mis à jour le

L’éducation bienveillante est-elle une panacée ? Que nous dit l’émergence de ces méthodes éducatives sur le rapport de la société à la parentalité ? Place publique se penche sur cette question le jeudi 9 février.

Deux façons d’assister au débat : sur place, à la Maison des Arts, ou en direct sur la chaîne Youtube de la Ville.

Ils envahissent les étagères des librairies. Les ouvrages sur l’éducation bienveillante font florès, proposant à des parents en quête d’alternatives ou de repères éducatifs, des solutions pour faire grandir leurs enfants dans le respect de leur personnalité. « Ne pas crier », « ne pas sermonner », « ne pas imposer de règles trop strictes »… ces injonctions traduisent l’attention accrue de l’éducation bienveillante au respect des besoins et du libre arbitre de l’enfant. Jusqu’où faut-il pour autant les appliquer ?

Il faut reconnaître à l’éducation bienveillante d’avoir questionné la légitimité de pratiques éducatives délétères pour le développement de l’enfant comme les châtiments corporels ou les sanctions arbitraires. Est-elle pour autant une panacée ? Où faut-il placer le curseur entre excès d’autoritarisme et laxisme ? Et que nous dit l’émergence de ces méthodes éducatives sur le rapport de la société à la parentalité ?

Dynamique familiale

Avec l’émergence de l’éducation bienveillante, c’est en effet toute l’architecture des règles inculquées aux enfants qui est questionnée. Celle-ci pose ainsi une question centrale : comment concilier la prise en compte des besoins fondamentaux de l’enfant tout en faisant en sorte qu’ils ne constituent pas l’unique centre de la dynamique familiale ?

Pour en débattre, Place publique invite :   

  • Gérard Neyrand, sociologue spécialiste de la famille, professeur émérite à l’université de Toulouse-III ;
  • Nadège Larcher, psychologue spécialisée en développement de l’enfant, formatrice en communication bienveillante ;
  • Daniel Coum, psychologue clinicien et enseignant-chercheur à l’université de Brest.

Un débat animé par Jean Chabod, journaliste indépendant.

Débat Place publique
« Bonnet d’âne pour l’éducation bienveillante ? »

Jeudi 9 février, de 20h à 22h, à la Maison des Arts (26 rue de Saint-Nazaire)
Débat retransmis en direct sur la chaîne Youtube de la Ville

Les débats Place publique

Place Publique est un cycle de débats organisé par la Ville de Saint-Herblain : une fois par mois, experts, militants, universitaires ou journalistes échangent sur une thématique qui agite la société avant d’entamer un dialogue avec le public. Hôpital, droits des femmes, mémoires de la Guerre d’Algérie…les sujets abordés touchent à toutes les thématiques. Rendez-vous sur notre article dédié pour en savoir plus sur la saison 2021-2022 de Place publique.