Partager avec

Conférence-débat-rencontre

JO 2024 : plus loin, plus fort, plus fric ?

Publié le | Mis à jour le

Soupçons de corruption, coûts financiers, impact écologique, conditions de travail sur les chantiers, prix des billets… depuis l’attribution des Jeux Olympiques (JO) à Paris en 2017, les critiques fusent.

De leur côté, ses organisateurs et organisatrices y voient l’occasion unique de promouvoir les valeurs olympiques et paralympiques (amitié, respect, excellence, détermination, égalité, inspiration…) et de développer le sport en France. Ils font des Jeux un vecteur de rayonnement et d’aménagement du territoire au service des populations locales.

Les valeurs humanistes portées par le Comité international olympique sont-elles solubles dans les enjeux économiques et financiers de l’organisation des JO ? Quid de leur impact sur les finances publiques et l’environnement ? Comment les JO bénéficient-ils à la pratique sportive locale ? Et aux athlètes de haut-niveau ? Qu’en est-il des JO de Paris qui se veulent exemplaires sur tous ces plans ?

Pour en débattre :

  • Marie Delaplace, spécialiste du développement territorial et du tourisme, professeure à l’Université Gustave Eiffel, co-fondatrice de l’Observatoire pour la recherche sur les méga-événements ;
  • Patrick Vassort, sociologue, maître de conférences à l’Université de Caen Normandie, directeur de publication de la revue Illusio ;
  • Jade Lindgaard, journaliste à Médiapart, spécialiste des questions environnementales et d’écologie urbaine, autrice de « Paris 2024. Une ville face à la violence olympique (Divergences, 2024) ».

Un débat animé par Jean Chabod, journaliste.

En pratique :

  • Retransmission en direct sur YouTube : Vous ne pouvez pas vous déplacer ? Vous souhaitez revoir un débat ? Rendez-vous sur la chaîne YouTube de la Ville de Saint-Herblain pour suivre les débats en direct ou les regarder en replay.
  • Traduction en langue des signes française : Pour bénéficier d’une traduction des échanges sur place et en direct contactez le service communication au plus tard 10 jours avant la date du débat.