Partager avec

Deux personnes discutent dans un jardin bordé de pavillons, en arrière plan des immeubles.

Saint-Herblain en bref

Publié le | Mis à jour le

Saint-Herblain, avec ses quelques 48 000 habitants, est la deuxième ville de la Métropole nantaise. Découverte de la ville en images et en chiffres-clés.

Sites remarquables

Saint-Herblain héberge un patrimoine architectural mêlant bâtisses anciennes et réalisations urbaines du XXe et XXIe siècles, ainsi que de nombreux espaces verts.

Saint-Herblain compte quatre grands quartiers :

  • Quartier Bourg : Bourg historique, Pelousière, Solvardière, Villages (sud route de Vannes) ;
  • Quartier Centre : Tillay, Garrotterie, Preux, Crémetterie, Bergerie, Atlantis, Villages (entre route de Vannes et Gournerie) ;
  • Quartier Est : Bernardière, Harlière, Village Expo ;
  • Quartier Nord : Thébaudières, Sillon de Bretagne, Bagatelle, Beauséjour.
Les quartiers de Saint-Herblain.
Le Cours Hermeland, cœur vert de la commune, s’étend sur 150 hectares du nord au sud et fédère les quartiers. Il accueille les équipements de niveau communal (médiathèque, salle de la Carrière) ou intercommunal (Zénith). Il a vocation à être prolongé jusqu’à la Loire à partir du site réhabilité de Tougas.
Acquis en 1973 par la Ville, le domaine de la Gournerie est devenu un espace de loisirs apprécié des habitants de l’agglomération. Son château, construit en 1623 puis agrandi au XIXe siècle, abrite un restaurant. Il domine un parc d’une soixantaine d’hectares planté d’arbres remarquables, un verger conservatoire, deux étangs, les pépinières municipales, un jardin pédagogique, des salles polyvalentes...
Lorsqu’a débuté sa construction en 1972, on disait qu’il serait le plus grand immeuble de France, avec près de 900 appartements pour 3 000 habitants. Plusieurs fois réhabilité et remanié depuis, le Sillon de Bretagne est la propriété d’un bailleur social. Outre des logements, il abrite des bureaux, pôles de services, centre socioculturel, et surplombe une galerie commerciale et le parc de la Savèze.
Conçue par le cabinet Durand-Ménard-Thibault, la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland le premier équipement municipal implanté dans le cours du même nom, en 1994. Un geste architectural et politique qui marque cet espace vert fédérateur des quartiers. Son ambition : donner accès à la culture et au livre au plus grand nombre. Outre le fonds d’ouvrages, y est proposée une riche programmation culturelle.
La Bégraisière, ancien domaine noble, fait aujourd’hui partie du cours Hermeland. Espace public de promenade très apprécié, c’est aussi le lieu des grands rendez-vous sportifs et culturels herblinois (Les Beaux Jours, Fête de la musique…). Le parc abrite également la Longère, espace de sensibilisation pour la préservation de la nature qui organise de nombres activités (ateliers, expositions, animations...). © Bruno Bouvry
Le domaine de la Bouvardière, occupé à l’année par la CRS 42, s’articule autour d’un manoir du XVe siècle et du château du XVIIe. Dans une salle du château furent jugés et condamnés à mort, en juin 1944, des résistants du Maquis de Saffré. Un monument est érigé dans le parc à l’endroit où 27 d’entre eux furent fusillés.
Conçu par le cabinet d’architectes Chaix et Morel et associés, le Zénith de Nantes Métropole a été inauguré en décembre 2006. C’est aujourd’hui la première salle de spectacles en région (hors Paris). Elle peut accueillir jusqu’à 8 500 spectateurs, dont 6 800 assis.
Atlantis est le plus grand centre commercial régional de l’Ouest, avec plus de 150 enseignes et une trentaine de points de restauration, répartis sur 70 hectares. Le pôle Atlantis accueille aussi deux cinémas multiplexes et le théâtre de la Ville ONYX (conçu par Jean Nouvel), en surplomb d’un plan d’eau apprécié des pêcheurs. © Maxence Gross
Conçu par l’architecte Myrtho Vitard au sein de l’agence Jean Nouvel et associés, ONYX est installé depuis 1988 sur le pôle Atlantis. Théâtre municipal de 600 places, le "cube noir" accueille une riche programmation (danse, théâtre, musique, arts du cirque...) dont une partie se déroule également "hors les murs" (Les Beaux Jours...)
Edifié en plusieurs étapes à partir de 1994, l'ensemble sportif du Vigneau réunit une salle omnisports, huit salles de sport spécialisées, une salle associative, ainsi qu’en extérieur deux terrains de rugby, quatre courts de tennis, un pas de tir à l’arc et un boulodrome. © Burno Bouvry
Réalisé dans le cadre du projet de rénovation urbaine du quartier de Bellevue et ouvert fin 2014, le Carré des services publics regroupe différentes structures à vocation sociale, socioculturelle, associative, familiale et éducative, ainsi que des services municipaux. © Thierry Mezerette
Ouvert en 2010, la Maison des Arts conçue par l’agence Tétrarc-Pacteau est emblématique de la rénovation urbaine du quartier de Bellevue. Dédié à l’enseignement artistique (musique, arts plastiques, arts numériques), son auditorium accueille concerts et conférences. La bibliothèque de Bellevue est abritée au rez-de-chaussée. © Bruno Bouvry
Acquis par la Ville en 1991, le site de la Carrière (23 ha) est devenu un espace de loisirs ouvert à tous. Un jardin de plantes méditerranéennes (photo) est niché dans le cirque formé par l’ancienne carrière de Pontpierre. Construite au bord du plan d’eau, la salle de la Carrière accueille événements festifs et culturels. © Pascal Beltrami
L'hôtel de Ville de Saint-Herblain. Trois bâtiments distincts construits : 1939, 1985 et 2013.
L’église gothique du Bourg (XVe) porte le nom du moine ayant donné son nom à la commune et abrite ses reliques. Saint-Hermeland se distingue par son clocher en charpente recouverte d’ardoises, avec sa flèche à huit pans. L’une des rares églises paroissiales anciennes de l’agglomération nantaise, elle est inscrite à l’inventaire des Monuments historiques. © Bruno Bouvry
Le manoir de la Pâclais (XVe-XVIIIe) est devenu au siècle dernier la propriété privée de la famille Auriol (Vincent Auriol fut président de la République et sa belle-fille Jacqueline Auriol une illustre aviatrice). L’édifice aurait été conçu par Mathelin Rodier, architecte du château des Ducs et de la cathédrale de Nantes. Il est inscrit à l’inventaire des Monuments historiques.
En surplomb de la vallée de la Loire, l’imposant pigeonnier à dôme de pierre du domaine de la Pâtissière témoigne de la richesse passée du domaine, pour lequel il était l’expression visible d’un droit seigneurial. Le château de style néo-gothique, aujourd’hui transformé en logements privés, a été construit au XIXe siècle près de l’ancien logis détruit.
Au sud du quartier de la Pelousière, les zones humides préservées du marais de Tougas accueillent une grande diversité d’espèces animales et végétales, notamment de nombreux oiseaux dans leur halte migratoire. Ce lieu d’un grand intérêt écologique a fait l’objet d’un aménagement piétonnier permettant de le découvrir en toute saison.
La Chézine, affluent de la Loire, peut être longée sur toute sa traversée de Saint-Herblain, d’ouest en est. En lisière des quartiers nord, le parc de la Chézine, espace naturel aménagé, incite à la promenade : prairies, boisements, haies bocagères, allées piétonnes, aires de jeux et de pique-nique, parcours aménagé pour les sportifs, étang pour la pêche à la ligne...

Vie économique

Avec 41 000 emplois répartis dans 4 700 entreprises et administrations sur 670 hectares, Saint-Herblain est le siège d’entreprises industrielles, commerciales, de haute technologie et de services, représentant environ 13 % des emplois de l’agglomération nantaise.

Le secteur tertiaire est en plein essor, avec notamment le Parc Ar Mor qui regroupe près de 5 000 emplois. Des centres de formation professionnelle (AFPA, centre de formation du bâtiment…) et d’enseignement supérieur privé sont également installés à Saint-Herblain. À côté des nombreux commerces de proximité, Saint-Herblain compte deux grands pôles commerciaux qui drainent une clientèle régionale, la route de Vannes et Atlantis.

Le parc Ar Mor, près de la zone Atlantis, rassemble plusieurs milliers d'emplois dans le secteur tertiaire.

Dans le domaine de la santé, Saint-Herblain accueille le Centre hospitalier universitaire Nord-Laënnec, l’ICO René-Gauducheau (centre régional de lutte contre le cancer), un cyclotron, une clinique urologique, un hôpital de convalescence, un centre de rééducation fonctionnelle. L’ensemble Santé Atlantique, installé près du boulevard Charles-Gautier, est un pôle de santé majeur en Loire-Atlantique et pour le Grand Ouest. Il réunit la polyclinique de l’Atlantique (et sa maternité aux 5 000 naissances par an, la plus importante de France), la clinique Jeanne d’Arc – Institut de la main, la clinique Saint-Augustin et la clinique Sourdille.

Un parc d’activité, Bio Ouest Laënnec, concentre des entreprises du secteur de la santé et des biotechnologies.

Le secteur de l’Économie sociale et solidaire (ESS), qui regroupe associations, fondations, mutuelles et coopératives, est également très présent à Saint-Herblain. Une charte a été signée en 2009 avec la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire pour participer à son développement, en écho au travail mené par Nantes Métropole pour développer l’ESS et la Responsabilité sociale des entreprises (RSE).

Vie culturelle et sportive

La vie culturelle herblinoise n’est pas en reste. La Maison des Arts (et son studio de répétition Terminus 3) offre la possibilité de pratiquer des activités comme la musique, les arts plastiques ou numériques. Le théâtre ONYX, scène conventionnée d’intérêt national pour les arts chorégraphiques et circassiens, offre chaque année une programmation riche en théâtre, danse et cirque. Saint-Herblain dispose également de l’un des réseaux de lecture publique les plus denses de la métropole (3 médiathèques et 2 bibliothèques) et accueille également sur son territoire des salles d’envergure comme le Zénith de Nantes Métropole (Atlantis) et la salle de la Carrière.

La Maison des Arts, conservatoire municipal situé à Bellevue.

Côté sportif, Saint-Herblain met à disposition des nombreuses associations des lieux de pratique fonctionnels et adaptés. Gymnases couverts, terrains extérieurs…depuis 2015, plus de 15 millions d’euros ont été investis pour rénover ces équipements et permettre la pratique du sport pour toutes et tous, ainsi que l’émergence de filières de haut niveau.