Partager avec

En bord de Chézine, des personnes pique-niquent, d'autres courent.

Ville et nature

Publié le | Mis à jour le

Saint-Herblain est une ville nature par excellence et offre une diversité paysagère remarquable. Près de 55 % de son territoire est ainsi composé d’espaces verts ou agricoles.

Les parcs, jardins collectifs et aires de jeux

Des squares de quartier aux grands parcs en passant par les jardins collectifs et aires de jeux, la Ville dispose de nombreux espaces verts dans ses quatre quartiers :

  • Le cours Hermeland et le Val de Chézine constituent deux grandes trames vertes qui traversent la commune du nord au sud et d’est en ouest ;
  • Les parcs de la Gournerie et de la Bégraisière sont des lieux historiques ;
  • Les parcs de la Bourgonnière, de la Carrière, du Bois Jo et du Clos Fleuri constituent également des lieux de promenade et de détente.

Des jardins citoyens – jardins familiaux et partagés – ont été aménagés par la Ville pour les habitants qui ne disposent pas de jardin particulier. Ils sont gérés par des structures associatives.

Un programme de rénovation de différents sites est par ailleurs en cours depuis 2015.

Le Cours Hermeland

Vert, accueillant et non enclos, accessible aux pratiques sportives libres, le Cours Hermeland est composé de plusieurs parcs. Initié au début des années 90 sur 300 hectares d’espaces naturels, il jalonne la ville de vert du nord au sud, du Sillon de Bretagne jusqu’aux marais de la Loire.

Initié au début des années 90, le Cours Hermeland traverse Saint-Herblain. Depuis sa création, il a progressivement accueilli des équipements communaux comme la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland, puis la salle de spectacle de la Carrière ou encore le Zénith de Nantes Métropole.

La zone humide de Tougas, dans le sud du Bourg, et ses nombreux marais © Bruno Bouvry

Sur le territoire herblinois, certains espaces constituent des zones naturelles où la faune et la flore sauvage représentent un intérêt local qu’il faut préserver.

Attenant aux cours Hermeland, la zone humide de Tougas avec ses marais et son réseau de canaux fait ainsi partie des sites migratoires, d’hivernage et de nidification pour de nombreuses espèces d’oiseaux et abrite plusieurs plantes au statut « remarquable » du fait de leur rareté. Des portions de la Chézine sont également intéressantes pour leur flore sauvage et la faune des insectes qu’elles abritent.

Plus de 230 arbres ont été recensés comme remarquables dans la commune. Ils font l’objet d’un suivi de gestion spécifique comme l’ensemble des espaces boisés du domaine public.

Les circuits de randonnée

Entre 2009 et 2015, la Ville de Saint-Herblain a créé 7 circuits de randonnée sur son territoire, en concertation avec un groupe d’habitants et l’association de randonnée Air et détente. Entre 2018 et 2019, l’ensemble des circuits, balisés en jaune avec les références officielles de la Fédération française de randonnée, a fait peau neuve :

  • Circuit « Gournerie – Chatterie » 8,3 km
  • Circuit « Hermeland » 13,8 km
  • Circuit « Tillay-Chézine » 6,7 km
  • Circuit  » Bellevue-Preux-Crémetterie » 5,5 km
  • Circuit « Bourg » 8,2 km
  • Circuit « Les Villages » 8,2 km
  • Circuit « Marais de la Pelousière » 4,6 km
Le jardin méditerranée de la Carrière et ses nombreuses espèces exotiques, lieu de flânerie idéal © Bruno Bouvry

Grâce à ces circuits, la promenade, la marche, la randonnée, sont autant de moyens pour satisfaire les besoins de détente et de loisirs, de découvrir le patrimoine naturel, historique, culturel de Saint-Herblain. Chaque circuit est détaillé sur des panneaux d’information sur site, et dans des dépliants qui dévoilent le patrimoine et la faune et la flore du territoire. Un dépliant regroupant les 7 circuits permet désormais de visualiser les parcours en un seul coup d’œil. Ces documents sont disponibles dans les lieux publics en en consultation sur ce site.