Partager avec

Solidarités

Prestations : et si vous y aviez droit ?

Publié le | Mis à jour le

Isolement, anxiété, précarité…, ne pas recourir à ses droits a des conséquences à la fois sur soi et sur la société. Pour y remédier, les pouvoirs publics ont intégré la lutte contre le non recours dans leurs politiques publiques. La Ville de Saint-Herblain prend toute sa place dans ce combat.

 

Dans une salle du Carré des services, une dizaine de personnes suivies par le CCAS échangent autour du jeu de société « Dilemme ». « N’oubliez pas que vous avez des charges à payer » leur souffle l’animatrice. Ce jeu ressemble à la vraie vie : il faut payer son loyer, son alimentation, ses factures, réussir à s’offrir des loisirs et réaliser un projet. Pas facile quand les revenus mensuels plafonnent à 1200 €. « Ce jeu fait partie de nos actions contre le non recours et contribue au lien social » explique Christelle Genillard, conseillère en économie sociale et familiale du CCAS.

Passer à côté de ses droits, c'est facile

Concrètement, la lutte contre le non recours est mise en œuvre conjointement par les acteurs publics et les associations. Il s’agit d’actions pour aider les usagers et usagères à accéder à leurs droits. Un accompagnement nécessaire quand plus de 40% des usagers et usagères à l’échelle nationale ne feraient pas la démarche pour obtenir les prestations sociales auxquelles ils ont droit. Les causes du non recours sont multiples : méconnaissance des droits, défaut d’orientation, peur d’être stigmatisé, lassitude et découragement, difficultés d’accès aux outils numériques, multiplicité des acteurs sociaux, méconnaissance de la langue française…

Apprendre à gérer son budget autour du jeu Dilemme, c'est ce que proposent les conseillères en économie sociale et familiale du CCAS. (c) Pascal Beltrami.

La Ville mise sur la rencontre

Ne pas attendre que les usagers viennent à la mairie mais aller à leur rencontre devient un mode d’action à part entière. Ainsi, le Centre communal d’action sociale (CCAS) diversifie ses initiatives par une multiplication des possibilités offertes pour accéder à ses droits. Des permanences sociales se déroulent toutes les semaines sans rendez-vous dans 3 lieux : au Carré des services, à l’Hôtel de Ville et au Pôle de services publics du Sillon.

Leur fréquentation a quasiment triplé en un an, la Ville s’adaptant au besoin de réponses immédiates des usagers et usagères. En effet, si les personnes n’obtiennent pas de réponses dans la semaine, elles abandonnent souvent leurs démarches. De leur côté, les permanences téléphoniques répondent aux attentes des usagers qui ne peuvent se déplacer sur les questions du logement.

La lutte contre le non recours favorise l’égalité, la solidarité et la cohésion sociale.

Dominique Tallédec - Adjoint aux solidarités et affaires sociales

Agir en réseau

Le CCAS mise aussi sur de nombreux partenariats avec des institutions, organismes et associations pour répondre de manière la plus adaptée. Par exemple, en travaillant spécifiquement sur l’analyse des besoins en complémentaires « santé » et assurance habitation pour proposer des contrats avec 5 mutuelles partenaires et une compagnie d’assurances. Un agent municipal s’y consacre pleinement tant les besoins sont importants. En 2022, 215 Herblinoises et Herblinois en ont bénéficié. Sur les questions d’alimentation, les personnes sont orientées vers le restaurant social et les paniers de légumes de la régie de quartiers OCEAN financés à 50% par le CCAS.

Une assistante sociale du CCAS anime deux fois par mois l’épicerie solidaire au Secours populaire pour accompagner les personnes suivies. Du côté de la lutte contre la précarité énergétique, l’Éco-appart lieu neutre et non stigmatisant est un précieux allié pour informer sur les éco-gestes et accompagner les personnes dans le choix d’un fournisseur d’énergie adapté à leurs besoins et revenus. Face aux événements familiaux imprévus, les usagères et usagers sont orientés vers le service d’accompagnement des familles de la Caisse d’allocation familiale.

La prise en compte du non recours représente un fort enjeu pour les politiques locales. Le premier enjeu est de se demander comment la collectivité considère les habitants (faut-il les laisser se débrouiller ? comment s’adresse-t-elle aux usagers ? comment les reçoit-elle ?). Nous avons constaté que la notion « d’aller vers » a très vite rencontré une culture des solidarités très ancrée dans notre région ». Le deuxième enjeu est de prendre conscience que les personnes informées de leurs droits arrivent plus facilement à stabiliser leur trajectoire de vie. D’où l’importance de détecter le plus tôt possible les droits des personnes.

Elvire Bornand - Sociologue, membre du collectif Plan 9

Réduire la fracture numérique

La Ville de Saint-Herblain prend la pleine mesure de la fracture numérique qui est l’une des composantes du non recours. Une conseillère numérique a été recrutée et est présente dans les quartiers, notamment au sein du pôle de services publics au centre socioculturel du Sillon. Son rôle est d’aider les personnes à se familiariser avec les outils numériques. Subventionné par l’État et mis en œuvre par la Ville, un Espace France services a également ouvert en février 2022 au Carré des services et a reçu près de 3 500 personnes en moins d’un an. « Grâce à l’Espace France services, j’ai réussi à remplir mon dossier de retraite », témoigne Catherine, 62 ans, peu à l’aise avec le numérique qui vient régulièrement se faire aider.

Concrètement, deux conseillères et conseillers France services accompagnent les usagères et usagers pour accomplir leurs démarches numériques auprès de 9 opérateurs (Finances publiques, Point-Justice, la Poste, Pôle Emploi, CAF, CARSAT, Assurance maladie, Mutualité Sociale Agricole, Ministère de l’Intérieur). En 2024, deux nouvelles démarches pourront être accompagnées : Ma Prime Rénov’ et Ma prime Adap’t.

1300 espaces France services  ont ouvert en France. À Saint-Herblain, l’espace France services, 63% des usagers sont Herblinois et issus de toutes les tranches d’âge. L’espace France services est ouvert 24 heures par semaine.

Ouvert en février 2022, l'espace France services contribue à lutter contre le non recours. Au cours de sa première année, il a reçu 3500 demandes d'accompagnement.

50%

des personnes seules ne demandent pas le minimum vieillesse en 2016

34%

des personnes éligibles ne font pas appel au revenu de solidarité active

15%

de la population vit sous le seuil de pauvreté (soit 7360 personnes) à Saint-Herblain en 2020

23 769

appels téléphoniques été traités en 2022 au CCAS

Les femmes, les hommes, les familles des quartiers populaires doivent avoir accès à leurs droits. L’Espace France services, les pôles de services publics de la Ville les accueillent et les accompagnent dans leurs démarches (santé, logement, formation, mobilité, retraite, …).

Christian Tallio - Adjoint chargé de la citoyenneté et de la démocratie locale.

Domiciliation : recevez votre courrier au CCAS

Le CCAS propose de recevoir son courrier aux personnes sans domicile stable (séparation, conflit familial…). Cette procédure de domiciliation est possible pour toute personne ayant un lien avec la commune. Elle permet de faire valoir ses droits civils, civiques et sociaux. Près de 570 personnes reçoivent leur courrier de cette façon. Pour en bénéficier, il suffit d’appeler 02 28 25 27 95.

Témoignages

Émilie Charbonneau - Conseillère numérique à la Ville de Saint-Herblain

Lever les freins à l’utilisation des outils numériques et des sites de service public, sensibiliser les personnes aux risques d’arnaques, telles sont quelques-unes des missions de la conseillère numérique de la Ville. Émilie Charbonneau sillonne tous les quartiers à la rencontre des habitants et habitantes.

« Au rythme de la personne, je l’accompagne afin qu’elle devienne autonome dans la réalisation de ses démarches numériques quotidiennes, ou sur certains aspects techniques comme scanner un document. Si la personne a besoin d’être renseignée sur ses droits, je fais appel à mes collègues conseillers France services », dit-elle.

Joël Minguet - Retraité herblinois

Installé dans le quartier de Bellevue depuis 2001, Joël Minguet a connu une vie de travail bien remplie. Entré dans la vie active à l’âge de 14 ans, il devient mécanicien itinérant en Loire-Atlantique à l’âge de 20 ans. Victime de problèmes de santé en 2014 et rencontrant de mobilité, il est licencié en 2016.

En 2022, l’assistante sociale du CCAS lui vient en aide pour constituer son dossier de retraite. « Cette aide m’a vraiment été très précieuse et m’a facilité la vie alors que je ne maîtrise pas du tout l’outil informatique » assure M. Minguet. « Je conserve le contact avec le CCAS car c’est un lien avec l’extérieur. Je ne sais pas ce que l’avenir me réserve. Ce dont je suis sûr, c’est que je peux compter sur les agents du CCAS pour m’orienter vers le bon interlocuteur et pour m’aider dans les démarches. »

Rencontrez une ou un travailleur social

Des difficultés financières ? Besoin d’informations sur les aides sociales auxquelles vous avez droit ? Les travailleuses et travailleurs sociaux de la Ville proposent un temps d’écoute, d’évaluation, d’information, de conseil et d’orientation, sans rendez-vous :

  • lundi de 9h à 12h à l’Hôtel de Ville,
  • mardi de 14h à 17h au Carré des Services
  • jeudi de 9h à 12h au Pôle de services publics – Centre socioculturel du Sillon

Des permanences téléphoniques sont également ouvertes les mercredis et vendredis après-midis de 14h à 17h au 02 28 25 27 95.