Partager avec

Urbanisme, aménagement, travaux

Rue Henri-Radigois : vers une rue apaisée

Publié le | Mis à jour le

Une réunion publique s’est tenue mardi 13 septembre à l’hôtel de ville pour présenter le programme de travaux prévus rue Henri-Radigois dans le Bourg. Une cinquantaine de personnes y ont assisté.

Un axe à la chaussée vieillissante long de 400 mètres, qui ne prend pas en compte les déplacements doux (cycles et vélos), qui n’offre pas de trottoirs suffisamment larges, une sécurité insuffisante pour les écoliers : voilà le portrait qui a été présenté aux riverains et qui justifie les futurs travaux de réaménagement.
Cette réunion d’information animée par Jérôme Sulim adjoint à l’urbanisme et à l’aménagement durable, Sarah Tendron, adjointe du quartier Bourg et les différents acteurs du projet (le pôle Loire-Chézine de Nantes Métropole et le cabinet d’études et de maîtrise d’œuvre Territoires partagés) a permis d’exposer la philosophie de la requalification de cette entrée de ville. Ces travaux s’intègrent dans une vision plus large de la requalification du Bourg qui s’étale sur plusieurs années.

Circulations douces privilégiées

Les objectifs sont d’aménager des circulations douces notamment, de créer un « chaucidou » (chaussée partagée par les voitures et les vélos qui sont prioritaires) et de réduire la vitesse. Dans cet objectif, la stratégie employée par Nantes Métropole est de rétrécir la chaussée et de créer une zone 30. Autre procédé efficace employé : l’utilisation de différentes couleurs de revêtements pour permettre aux automobilistes de comprendre qu’il faut diminuer leur vitesse.
Cet axe rectiligne étant classé comme un axe primaire, la priorité sera donnée aux piétons et aux vélos. En conséquence et en raison de l’étroitesse de la rue, aucun stationnement ne sera aménagé. Les stationnements actuels situés au carrefour avec le chemin de la Galetière seront supprimés car ils sont dangereux et non réglementaires. La chaussée restera suffisamment large à certains endroits pour faciliter les manœuvres des bus. Quant aux arrêts de bus, ils seront relocalisés dans des espaces confortables et aménagés avec des quais accessibles. Au niveau du carrefour Auriol/Radigois, les feux tricolores seront maintenus car il n’est pas possible d’aménager un giratoire en raison de la configuration des lieux. Les phases actuelles des feux tricolores entrainant des dysfonctionnements notamment lors du passage de bus, elles seront retravaillées pour fluidifier la circulation.

Une canopée variée

Cet axe sera végétalisé avec une canopée variée en termes d’arbres et de massifs. En revanche sur certains endroits comme le carrefour rue des Maures et rue Henri-Radigois, aucune végétalisation ne sera plantée pour garder toute la visibilité.

Travaux

Au cours des 6 mois d’aménagement, des lettres d’information seront distribuées dans les boîtes aux lettres des riverains. Il sera également possible de contacter le pôle Loire-Chézine de Nantes Métropole pour toute question et de s’adresser au personnel des entreprises présent sur place. Des déviations seront organisées vers l’avenue Beauregard pour les voitures, vers les boulevards Mitterrand, de Gaulle et la VC 75 pour les poids- lourds. Une vigilance particulière sera apportée à ces déviations et une signalisation renforcée sera installée autour de l’école de Beauregard.
À la suite des travaux, l’état de la rue sera expertisé. Six mois (environ) après la fin des travaux, une réunion sera organisée pour examiner si des améliorations pourraient être apportées au besoin. Des radars pédagogiques seront prévus pendant la phase d’évaluation des travaux.

Calendrier

Fin 2022 : travaux de réhabilitation des réseaux eaux usées et adduction d’eau potable.
Début 2023 : travaux de réhabilitation du réseau eaux pluviales suivi de l’effacement des réseaux.
Second semestre 2023 : lancement des travaux d’aménagement.
Début 2024 : chantier pour une durée de 6 mois.