Partager avec

Grand Bellevue

Publié le | Mis à jour le

C’est l’un des plus importants projets urbains au niveau métropolitain : la rénovation du quartier Bellevue concerne plusieurs milliers d’habitants. Une transformation urbaine qui ambitionne de renouveler en profondeur ce quartier à cheval entre Nantes et Saint-Herblain.

Pourquoi un projet urbain ?

Construit dans les années 60 à cheval entre Nantes et Saint-Herblain, le quartier Bellevue, qui réunit près de 20 000 habitants, cumule depuis plusieurs années de nombreuses difficultés, à la fois sociales, économiques, sécuritaires…Mais aussi de nombreuses ressources sur lesquelles le projet urbain s’appuie en partie. « Le quartier de Bellevue a des difficultés, ne nous le cachons pas, mais c’est aussi plein de vitalité, à la vie associative extrêmement riche et je pense qu’il faut le souligner. C’est un projet global que nous montons ici, à la fois humain et urbain », affirme Johanna Rolland, maire de Nantes, présidente de Nantes Métropole.

Fermement soutenu par l’État à travers l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) et les bailleurs sociaux, le projet du Grand Bellevue vise à améliorer le quotidien des habitantes et habitants en proposant à la fois de nouveaux services publics mais aussi en améliorant le cadre de vie, les logements et la sécurité.

Au total, 310 millions d’euros sont investis par les acteurs publics (Villes de Saint-Herblain et Nantes, bailleurs sociaux, Nantes Métropole, État) dans la rénovation de ce quartier.

Les nouveaux immeubles de la Place Mendès-France
La future place Mendès-France donnera plus de place à la nature et aux mobilités douces © Devillers & Associés

Ce projet ne vient pas de nulle part. À Saint-Herblain par exemple, on a eu une importante phase de rénovation urbaine entre 2004 et 2014 sur la partie Ouest de Bellevue. Le Grand Bellevue ne fait que poursuivre le travail que nous menons depuis plusieurs années pour essayer d’offrir de meilleures conditions de vie aux gens qui vivent ici.

Bertrand Affilé - Maire de Saint-Herblain

Entré dans sa phase opérationnelle à partir de 2020, le projet du Grand Bellevue a été étroitement construit en lien avec les habitantes et habitants, via le conseil citoyen du quartier ou la conférence permanente, composé d’une trentaine de personnes, habitants, des personnalités des mondes économique ou associatif, désireuses de s’impliquer dans le projet du Grand Bellevue et le suivi des travaux.

Où en est-on ?

Initiée il y a plusieurs années, la transformation du quartier Bellevue bat désormais son plein. Quatre secteurs de transformation ont été identifiés à l’origine du projet et font (ou vont faire) l’objet d’interventions sur les logements d’une part, les espaces et équipements publics d’autre part : Mendès-France, Lauriers-Bois Hardy, Bernardière et Les Moulins.

Le secteur des Lauriers, côté nantais, a été l’un des premiers concernés par les travaux, début 2020. La barre du Doubs, construite en 1960, a été détruite afin de laisser place à une prairie fleurie et un square paysager.  

Par la suite, ces derniers mois, plusieurs équipements d’importance ont vu le jour. La Maison de santé tout d’abord, qui a ouvert ses portes en janvier 2022 boulevard Jean-Moulin, constitue dorénavant un pôle de santé majeur dans le quartier, qui souffrait jusqu’alors d’une certaine désertification médicale. Celle-ci réunit 18 professionnelles et professionnels de santé (médecins, sage-femme, infirmières, kinés…) et propose de nombreux ateliers de prévention en santé publique (addictions, nutrition, activité physique…). « Ce projet est révélateur de ce que les collectivités peuvent faire d’innovant, car il s’agit ici d’une alliance entre des professions libérales et un service public », selon Thomas Di Maria, médecin coordinateur de la Maison de santé. 

En deux ans, près de 90 000 consultations ont été réalisées, montrant ainsi l’importance des besoins que la structure vient combler.

La Maison de santé pluri-professionnelle du grand Bellevue, nouvel équipement co-construit avec des habitants. Dans un contexte de pénurie de professionnels de santé, la Maison de santé s'est vite révélé un équipement indispensable © Céline Jacq

325

hectares concernés par la rénovation urbaine.

60 000

consultations effectuées à la Maison de santé en 2022

46

berceaux à la toute nouvelle crèche inclusive de l'Orée des pins.

310

millions d'euros d'investissements publics.

Autre équipement majeur créé dans le cadre du Grand Bellevue : la crèche intercommunale L’Orée des pins, située tout proche de la place Mendès-France. Au total, ce nouvel équipement affiche une capacité d’accueil de 46 berceaux dont 13 sont réservés aux familles nantaises (3 places réservées aux urgences), 27 pour les familles herblinoises (3 places réservées aux urgences). La crèche développe également une forte dimension inclusive, avec 6 places dédiées aux enfants porteurs de handicap et suivis par l’ADAPEI 44.

Le multi-accueil L'Orée des pins, situé place Mendès-France, dispose de 46 berceaux, répartis entre les Villes de Nantes et Saint-Herblain, et l'ADAPEI 44 © Ludovic Failler

Citons également l’Espace France Service, créé au sein du Carré des services, lieu unique pour effectuer ses démarches auprès de sept administrations : le service des Impôts, la CARSAT (retraites), la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie), la Caf (Caisse d’allocation familiales), Pôle emploi, Point justice (accès au droit) et le Ministère de l’Intérieur (carte grises).

Ce qui va changer

Équipements

Deux autres équipements structurants verront le jour très prochainement. Le gymnase du Grand Bellevue tout d’abord, construit à côté de la médiathèque Lisa-Bresner, viendra remplacer l’ancien gymnase du Jamet. Il proposera aux habitantes et habitants du quartier une salle de boxe, une salle de musculation, un dojo et deux salles de danse. Ouverture en septembre 2024.

Enfin, un nouveau collège ouvrira ses portes à compter de la rentrée 2024, dans des locaux flambant neufs construits par le Conseil départemental au sein des quartiers Preux-Crémetterie (près de l’actuelle Poste Neruda). Il viendra remplacer le collège actuel Ernest Renan. Dessiné par l’atelier K-architectures, le futur bâtiment mêlera bois et ardoises et s’intègrera au tissu résidentiel avoisinant.

Celui-ci accueillera à terme :

  • 24 classes de la 6e à la 3e ;
  • Une classe ULIS*, destinée aux enfants en situation de handicap ;
  • Deux sections SEGPA**, pour les enfants présentant des difficultés importantes ;
  • Une cuisine centrale permettant de préparer jusqu’à 2000 repas/jour ;
  • Trois logements de fonction. 
Le futur collège Renan, installé au coeur du quartier Preux, ouvrira ses portes à la rentrée 2024 © K-architecture

Évalué à 18,2 millions d’euros, celui-ci sera entièrement financé par le Département de Loire-Atlantique.

Espace public

Le projet du Grand Bellevue comporte également un volet notable sur la qualité de l’espace public. La requalification de la place Mendès-France, pôle d’échange multimodal et cœur commercial du quartier, est l’une des interventions les plus marquantes des prochaines années. Objectif : faire de cette place un lieu agréable, tout en conservant sa vocation commerciale et son offre de transport.

Dès l’été 2023, la destruction des barres Rossignol et Dax, de part et d’autre de la place Mendès-France, lancera le coup d’envoi de sa restructuration. « Il y a effectivement urgence à s’occuper de cette place. On veut y maintenir des commerces accessibles, des services publics comme La Poste, en faire un lieu agréable pour toutes et tous », indique Johanna Rolland.

Perspective de la nouvelle place Mendès-France, depuis la rue d'Aquitaine © Urbanmakers et MIMA
La nouvelle rue des Sports.
Vue depuis la future rue des Sports (nom provisoire), qui débouchera sur le square des Rossignols © Devillers & Associés

À terme, une coulée verte, propice aux mobilités douces, permettra de relier les deux côtés de la place. Le marché, préservé en terme de taille et transféré côté nantais, permettra de libérer la place Denis-Forestier, afin d’y réaliser des logements neufs (un mix de logements sociaux réservés aux personnes âgées, d’accession abordable et d’accession libre) et des locaux pour des services. D’importants changements à venir mais des transformations nécessaires afin d’améliorer durablement la qualité de vie des habitantes et habitants.

Vue aérienne de la future place Mendès-France
Vue aérienne de la future place Mendès-France, côté nantais, près du square des Rossignols. La rue des Sports reliera la place au square. © Urbanmakers et MIMA

En chiffres

  • 310 millions d’euros consacrés à la rénovation du quartier, dont 80 % à la charge des collectivités et des bailleurs, les 20 % restants étant financés par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) ;
  • 900 logements neufs construits (dont de l’accession libre et abordable), 1300 logements rénovés, 515 logements sociaux détruits ;
  • 20 000 habitantes et habitants présents sur le quartier.

Sécurité

C’est pour répondre aux nombreuse problématiques d’insécurité que connaît le quartier (trafic de drogue, rodéos urbains…) que les villes de Nantes et Saint-Herblain, la Police nationale, la Préfecture, la justice (Procureur de la République) et l’Éducation nationale ont signé, en février 2022, un Schéma local de tranquillité publique (SLTP), qui prévoit notamment l’allocation de nouveaux moyens au quartier pour faire face à l’insécurité.  

On met tout en œuvre, au niveau des collectivités et de nos partenaires comme la police, pour améliorer la sécurité du quartier.

Bertrand Affilé - Maire de Saint-Herblain

« Bellevue, comme d’autres quartiers, fait l’objet de plusieurs points de deal. Ce sont de véritables commerces. Nos actions, c’est de harceler ces points de deal. Et par-delà, nous essayons de faire tomber les têtes pensantes de ces réseaux », souligne Nicolas Jolibois, directeur départemental de la sécurité publique en Loire-Atlantique.

La chronologie des travaux

  • 2020 : début des travaux sur le secteur des Lauriers (Nantes) ;
  • 2022 : ouverture de la Maison de santé et de la crèche intercommunale de l’Orée des pins ;
  • 1er semestre 2023 : lancement des premières démolitions d’immeubles de la place MF ;
  • Rentrée 2024 : ouverture du nouveau gymnase du Grand Bellevue près de la médiathèque Lisa-Bresner et du nouveau collège Ernest-Renan dans le quartier de Preux ;
  • 2ème semestre 2024 : lancement de la construction de nouveaux logements (programme mixte comprenant de l’accession libre, abordable et du locatif social dédié aux personnes âgées) sur la place Mendès-France ; début d’aménagement des espaces publics et de la coulée verte.
  • 2025 : début de la construction des logements côté herblinois, sur la place Denis-Forestier et sur la friche de l’ancienne barre Dax.