Imprimer Pdf

La tranquillité publique, un droit pour tous

Les services municipaux agissent pour la protection des personnes et des biens, et interviennent en complément de la Police nationale, pour des actions axées sur la proximité et la prévention. La tranquillité publique, c'est aussi l'accompagnement des jeunes et la médiation.

Les policiers municipaux sont avant tout des acteurs de proximité mais peuvent relever et verbaliser des infractions. Leurs patrouilles, sur le territoire herblinois, sont l’occasion de contacts et d’actions au plus proche des usagers. Ils ont également en charge des surveillances, par exemple dans le cadre de l'Opération tranquillité vacances (400 domiciles surveillés chaque été). Dans ce cadre, leurs missions sont, le plus souvent, de l'ordre de la sensibilisation, l'information et la prévention.

Les neuf agents de la Police municipale herblinoise collaborent avec les forces de police de l’État dans les domaines de la police judiciaire et de la sécurité publique. Les policiers municipaux interviennent sur tous les troubles à l'ordre public : nuisances sonores, dépôts sauvages de déchets, manquements à l'hygiène...En matière d’application des règles de stationnement, ils sont épaulés par 4 agents de surveillance de la voie publique (ASVP), dédiés notamment au contrôle des zones bleues.

Prévention

La prévention est le maître mot en matière de tranquillité publique à Saint-Herblain. Et c'est dans ce cadre qu’interviennent les cinq animateurs de proximité employés par la Ville. En contact avec les jeunes et leurs familles, ils les accompagnent dans leurs recherches de stage, d'emploi, ou leurs divers projets. Ils animent des temps dédiés sur des thématiques de prévention, en établissements scolaires et sur l’espace public. Ils sont en contact avec tous les services et institutions nécessaires à l’accompagnement des jeunes et de leurs familles.

Éviter le durcissement ou la judiciarisation de certains conflits (voisinage en particulier), c'est aussi le rôle des médiations proposées gratuitement par la Ville. Elles sont réalisées par le chargé de coordination au service prévention de la délinquance, accompagné de médiateurs bénévoles. Chaque année environ 70 médiations sont ainsi réalisées. En cas d'échec de la médiation, il est possible de faire appel à un conciliateur de justice, là encore par l’intermédiaire des services municipaux. Médiation et conciliation sont gratuites pour les usagers.

En projet d'ici 2026

  • Doubler les effectifs de police municipale ;
  • Renforcer les actions de prévention et de médiation sur l'espace public, notamment auprès des jeunes ;
  • Innover dans la sécurisation aux abords des écoles.