Imprimer Pdf

Maîtriser le développement urbain

Les politiques urbaines visent l'équilibre entre l’exigence de mixité sociale, le développement économique et la préservation de l'environnement. La politique de transports s'oriente elle aussi vers plus de durabilité.

Développer la ville durable, c’est agir en prenant en compte les composantes sociales, économiques et environnementales de chaque projet. Les principes qui guident le développement urbain à Saint-Herblain s'écrivent en concertation avec les autres communes, à l'échelle de la métropole nantaise. Ils sont décrits dans trois documents : le Plan local d’urbanisme métropolitain (PLUm, mis à jour en 2019) ; le Projet d’aménagement et de développement durables (PADD) ; et le Programme local de l'habitat (PLH).

Deuxième ville d'une métropole attractive et dynamique, Saint-Herblain s'engage à construire 450 logements chaque année. Un objectif qui vise à accueillir les nouveaux habitants et répondre au mieux aux besoins des familles herblinoises, notamment en fonction de l’évolution de la cellule familiale (départ des enfants, famille monoparentale…). Conformément aux orientations métropolitaines, elle le fait en densifiant l'habitat le long des axes structurants, boulevards urbains, lignes de tramway ou de Chronobus, afin d’accompagner le développement plus global des mobilités douces ou partagées et préserver ainsi les nombreux espaces naturels qui traversent la commune.

Le développement urbain à Saint-Herblain cherche à penser les évolutions à l’échelle d’un quartier et de la ville. C’est engager, par exemple, le renforcement du caractère pluriel du Bourg (logements, commerces, activités) et son embellissement, à travers des aménagements paysagers et la mise en valeur de son patrimoine historique. C'est également rechercher une répartition équilibrée de l'offre commerciale en 11 pôles de proximité (Bourg, Thébaudières, Beauséjour, Preux…), préserver le tissu industriel pourvoyeur d’emplois ou encore créer des quartiers pluriels, comme l’éco-quartier de Bagatelle ou le micro-quartier Allende, à vocation intergénérationnelle.

Mobilités douces

En matière de déplacements, Saint-Herblain s'inscrit dans le cadre général métropolitain qui vise à diminuer la part des déplacements automobiles. Adopté en 2018, le Plan de déplacements urbains (PDU) affiche des objectifs ambitieux en matière d’évolution des mobilités à l’horizon 2030. Il détaille les actions à mettre en œuvre pour faire évoluer la mobilité des personnes et des marchandises.

De son côté, la Ville se donne pour objectif de favoriser un changement des pratiques pour les déplacements quotidiens, et notamment ceux des courtes distances. L’enjeu est de faire de la marche et du vélo des moyens majeurs de déplacement de proximité, aux côtés de Nantes Métropole. En témoignent la création en 2015 de la voie verte du Cours Hermeland, traversant la commune du nord au sud sur un itinéraire sécurisé et sécurisant, ou l’ouverture en septembre 2019 d’un lieu public d’information et de conseils autour des déplacements.

Les dizaines de km d’itinéraires cyclables structurants qui maillent le territoire herblinois font d’ailleurs partie d’un ensemble plus vaste, composé au niveau métropolitain. Objectif : accroître la part modale du vélo dans les déplacements, en passant de 3% en 2015 à plus de 12% à l’horizon 2030.

En projet d'ici 2026

  • Transformer progressivement la ligne de bus 50 en Chronobus ;
  • Reconfigurer le centre-Bourg, et conforter les commerces de proximité du Bourg en maintenant des stationnements en nombre suffisant.